17 août 2006

a mon dragon perdu

Des images me reviennent
Comme des souvenirs tendres
D'une ancienne ritournelle
Autrefois en décembre
Je me souviens il me semble
Des jeux qu'on inventait ensemble
Je retrouve dans un sourire
La flamme des souvenirs
Doucement un écho
Comme une braise sous la cendre
Un murmure à mi-mots
Que mon cœur veut comprendre
Je me souviens il me semble
Des jeux qu'on inventait ensemble
Je retrouve dans un sourire
La flamme des souvenirs
De très loin un écho
Comme une braise sous la cendre
Un murmure à mi-mots
Que mon cœur veut comprendre
Une ancienne ritournelle
Loin du froid de décembre

helène segara Loin du froid de Decembre

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

JE TE SOUHAITE

Je te souhaite les étoiles
Je te souhaite la lumière
Et tout le bien sans le mal
Que je n'ai pas su te faire

Je te souhaite des voyages
Je te souhaite de partir
Vers les plus beaux paysages
Que je n'ai pas su t'offrir

Je te souhaite d'être heureux
Et tellement d'être aimé
D'en prendre tout ce que tu peux
Et autant que tu m'as donné

Je te souhaite tellement fort
Je te souhaite trop d'amour
Prends la vie à bras le corps
Puisque les miens sont trop courts

Je te souhaite de garder
A jamais mes 20 ans
Sans t'arrêter de rêver
Comme je l'ai fait trop longtemps

Je te souhaite tant de rires
Je te souhaite tant de temps
De fuir avant d'en souffrir
Ce que je n'ai pas su comprendre

Je te souhaite d'être heureux
Et tellement d'être aimé
D'en prendre tout ce que tu peux
Et autant que tu m'as donné

Je te souhaite tellement fort
Je te souhaite trop d'amour
Prends la vie à bras le corps
Puisque les miens sont trop courts
Sont trop courts

Je te souhaite d'être heureux
Et tellement d'être aimé
D'en prendre tout ce que tu peux
Et autant que tu m'as donné

Je te souhaite tellement fort
Je te souhaite trop d'amour

Prends la vie à bras le corps
Puisque les miens sont trop courts

Je te souhaite tellement fort
Je te souhaite trop d'amour
Prends la vie à bras le corps
Puisque les miens sont trop courts
Sont trop courts

natacha st pier

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Démon de mes jours, ange de mes nuits
C'est moi que tu hantes, plaisirs interdits
Un pas de coté, un autre tout droit
C'est ta danse macabre défiant les lois
Tu avances puis recules
Me laissant seule dans la nuit
En moi mon esprit brûle
Consumant tout de ma vie
Telle un âme vagabonde
Insensible à tout plaisir
En toi la colère gronde
Cette ire veut se faire sentir
Mais lentement tu te meurs
Blessant mon âme déjà meurtrie
Lentement c'est la torpeur
Qui prend le pas sur ta vie

============================================================================================

L'âme n'aurait pas d'arc-en-ciel si les yeux n'avaient pas de larmes

============================================================================================

Lentement, loin de moi, tu prends ton envol

Tes ailes déployées déchirent la pénombre;

Toi que j'ai tant aimé, tu disparais à l'horizon

mon coeur saigne, je n'ai plus ma raison...

Qu'y a t il de pire pour une fée

Que de perdre son dragon ? La vie nous sépare,

et je n'ai plus la force de crier ton nom.

Mais ici au moins , je j me suis fais refuge ;

Peut être une prison  ? mais qu'importe puisque

seule, ici, je peux t'aimer sans renier ces émotions

Qui m'etouffent et m'anéantissent ; Toi que j'aime

Toujours autant ; comprendras tu un jour que tout était possible

Avec un peu d'imagination et sans jalousie destructrice...

Je te demande pardon et je fais le voeux de te cherir à jamais

Malgré toi et sans condition...

A toi FOXcoeuretepe1

Posté par Earina à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur a mon dragon perdu

Nouveau commentaire